Les bienfaits de la compassion envers soi-même

On l’appelle souvent « l’habitude de la gentillesse » ou « l’autocompassion ». La compassion envers soi est une habitude qui crée une harmonie personnelle. Cela signifie vous traiter avec bienveillance et être conscient que tout le monde fait des erreurs et que tout le monde fait de son mieux avec ce qu’il a. Voici un aperçu de son pouvoir sur vous-même.

compassion envers soi

C’est quoi la compassion envers soi ?

La plupart d’entre nous considèrent la compassion comme une qualité tout à fait louable. Elle fait référence à un ensemble de qualités incontestablement bonnes : gentillesse, générosité, tendresse, bienveillance, compréhension, empathie, sympathie, ainsi qu’une impulsion à aider toute autre forme de vie, humaine ou animale, en détresse.

Mais nous semblons moins sûrs de l’autocompassion. Beaucoup de gens craignent que ce ne soit que le mauvais côté de « soi » : apitoiement sur soi, égoïsme, égocentrisme…

La compassion envers soi-même implique de vous traiter comme vous traiteriez un ami qui traverse une période difficile. Et cela même si votre ami a tout raté ou se sent incapable, ou s’il est simplement confronté à un défi difficile dans la vie.

La définition de l’autocompassion la plus complète implique trois éléments fondamentaux :

  • la bienveillance,
  • l’humanité par la reconnaissance que tout le monde fait des erreurs et ressent de la douleur
  • la pleine conscience.

Elle consiste à prendre soin de soi en reconnaissant notre propre souffrance et avec le désir d’en être délivré.

autocompassion bien-etre

Principaux bienfaits de l’auto compassion

Une explosion de la recherche sur l’autocompassion au cours de la dernière décennie a montré ses avantages pour le bien-être. La pratique régulière permet de devenir de plus en plus heureux.

Les personnes qui sont plus compatissantes envers elles-mêmes ont tendance à avoir plus de :

  • bonheur,
  • de satisfaction et de motivation à l’égard de la vie,
  • de meilleures relations
  • une meilleure santé physique,
  • moins d’anxiété et de dépression.

Ils ont également la résilience nécessaire pour faire face aux évènements stressants de la vie tels que le divorce, les problèmes de santé et l’échec scolaire, et même combattre les traumatismes.

La pleine conscience est un élément essentiel de l’autocompassion. Aussi nous permet-elle de vivre plus en harmonie avec nous-même et nos vies.

Lorsque nous nous sentons menacés, le stress agit négativement sur notre esprit et notre corps.

Et s’il devient chronique, il peut conduire à l’anxiété et à la dépression. Être critique envers nous-mêmes tout le temps est si mauvais pour notre bien-être émotionnel et physique qu’il faut le limiter au maximum. Nous nous attaquons essentiellement à nous-mêmes lorsque nous faisons cela.

 Faire preuve de compréhension et de bienveillance envers soi-même réduit considérablement les effets négatifs du stress sur notre santé physique et mentale.

Nous nous sentons en sécurité et en confiance avec nous-même et nous pouvons révéler notre vraie valeur.

Lorsque nous pratiquons l’autocompassion, nous désactivons le système automatique de défense contre les menaces et activons le système de soins. L’ocytocine et les endorphines sont libérées, ce qui aide à réduire le stress et à augmenter le sentiment de sécurité. 

La compassion est une source de force intérieure qui confère du courage et améliore la résilience face aux difficultés. Elle nous dirige vers la santé et le bien-être à long terme.

Il est important d’être conscient de notre propre douleur et souffrance, et de comprendre qu’il s’agit d’une expérience humaine difficile, mais normale.

Grâce à elle nous pouvons être plus attentif à ce qui se passe en nous et permet de nous ouvrir plus facilement aux autres, car nous nous respectons davantage.

Choisir la compassion c’est accepter le fait que nous soyons vulnérables, un premier pas vers l’humilité.

pratique compassion envers soi

Comment pratiquer la compassion envers soi ?

La première décision à prendre est d’arrêter de vous juger !

Stopper les comparaisons et les évaluations.

Apprenez à prendre soin de vous en vous considérant avec bienveillance. Vous avez le droit de souffrir ou d’être en difficulté. Vous n’êtes pas faible et inutile pour autant !

Ayez une attitude amicale et bienveillante pour vous-même.

L’encouragement et le soutien sont beaucoup plus efficaces et durables à long terme.

Soyez aussi plus présent à votre vie. Focalisez votre attention sur vous-même sans en oublier les autres.

L’écoute est aussi une belle pratique de compassion, sans jugement. 

Relâchez votre corps

  • En prenant conscience des tensions présentent dans votre corps et en essayant de les détendre
  • Prenez le temps de respirer pour ralentir et calmer notre corps et notre esprit
  • En pratiquant une activité qui fait du bien à votre corps : massage, activité physique

Réconfortez-vous

  • En posant des mots sur vos besoins et vos émotions : réconfort, faire le point, consolation…
  • Par des gestes d’autocompassion comme des câlins ou des caresses son animal de compagnie
  • Par des phrases positives de réconfort plutôt que de ruminer : « je suis là pour moi », « je suis capable » …

Donnez sens à vos valeurs

  • Comment se manifestent-elles au quotidien ?
  • En vous reliant au monde : connexion avec la nature, méditation….

Observez vos pensées

  • Prenez conscience des pensées qui provoquent du stress en vous
  • Quelles pratiques mettez-vous en place pour les apaiser et diminuer l’agitation : lire un livre, faire une activité artistique…

Nous devons essayer de prendre mentalement du recul par rapport à ce que nous vivons, de regarder ou d’observer ce qui se passe dans nos pensées et nos sentiments.

Liez-vous aux autres

La compassion envers les autres peut également nous aider à développer notre propre compassion.

Réfléchissons à la façon dont nous pouvons faire preuve de gentillesse et de gratitude envers les personnes qui nous entourent, qu’il s’agisse de proches, mais aussi de parfaits inconnus.

Mettez en place systématiquement l’ensemble de ces actions pour entrainer votre esprit et votre corps. L’autocompassion doit devenir un automatisme pour libérer tout son pouvoir.

Nous espérons que vous avez apprécié notre article sur l’autocompassion. C’est une très bonne façon de commencer lorsque vous cherchez à renforcer votre confiance en vous et à devenir plus productif. C’est un concept important que tout le monde doit adopter.

Essayez nos techniques et dites-nous comment elles fonctionnent pour vous !

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires.

✨ Positivement ✨

Inscrivez vous à notre Newsletter

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager 😉

Laisser un commentaire